Retrouvez en vidéo et en images l’Histoire du GNTC et du transport combiné. 

1945

Création du Syndicat National des Transporteurs Mixtes (SNTM)

Création du Syndicat National des Transporteurs Mixtes (SNTM) rail-route réunissant les transporteurs utilisant principalement la technique UFR. Syndicat professionnel déclaré sous le numéro n°8993.

1948

Création de la Compagnie Nouvelle de Cadres (CNC)

Création de la Compagnie Nouvelle de Cadres (CNC) ayant pour vocation l’organisation de l’acheminement groupé de « cadres », ancêtre du conteneur.

1959

La technique Kangourou

Un nouveau procédé voit le jour sous le nom de technique « Kangourou ». Celle-ci est mise au point par la Société de Traction et d’Exploitation de Matériel Automobile (STEMA). Contrairement à la méthode précédente, elle utilise un wagon spécialisé et une semi-remorque standard. Les wagons sont équipés de poches qui peuvent adopter deux positions : haute sur le terminal pour permettre de passer de wagon à wagon ; basse au cours du transport conçue pour que l’essieu arrière du camion vienne se loger dans la poche.

1963

La Route Roulante

Entre 1963 et 1973, la technique « route roulante » est utilisée. Ce mode de transport fonctionne avec des wagons surbaissés à petite roue acceptant tout type de véhicules. Ce wagon est abandonné en France pour des raisons techniques et économiques.

1967-1968

le SNTM devient le Syndicat National des Transports Combinés (SNTC)

Le 9 avril 1968 le SNTM devient le Syndicat National des Transports Combinés (SNTC).

Le Groupement Technique des Transporteurs Mixtes (GTTM) et la Société de Traction et d’Exploitation de Matériel Automobile (STEMA) se regroupent pour donner naissance à NOVATRANS.

Dans les années 70, la technique se peaufine. Les véhicules sont de plus en plus solides, les wagons ne cessent d’évoluer. La technique de transbordement horizontal trouve sa limite au profit d’un système de manutention verticale. C’est au cours de cette période, que la SNCF installe son premier portique à Pompadour. Le transbordement se fait alors à l’aide d’une grue à pinces. Ceci permet un gain de temps et de place. Cette nouvelle technique va réduire les manutentions à moins de 5 minutes contre 15 minutes antérieurement.

1975

Développement du conteneur et de la caisse mobile

Cette technique de manutention s’est rapidement généralisée, non seulement aux semi-remorques mais aussi aux caisses mobiles et conteneurs. Elle est déjà largement utilisée en Allemagne.

Caisses et cuves mobiles aux normes routières sont l’aboutissement de la logique visant à restreindre au maximum les tares, favorisant ainsi un acheminement dans des conditions optimales en supprimant l’embarquement sur le wagon du châssis routier. Seule la partie utile contenant la marchandise est embarquée (notion de conteneur et caisse mobile).

1976

Le GNTC succède au SNTC

Le 23 juin 1976, le Groupement National des Transports Combinés (GNTC) succède au SNTC.

1979

La Compagnie Nouvelle de Cadres est rebaptisée Compagnie Nouvelle de Conteneurs (CNC)

La Compagnie Nouvelle de Cadres est rebaptisée Compagnie Nouvelle de Conteneurs (CNC). Elle est le 1er partenaire logistique français des opérateurs maritimes pour devenir NAVILAND CARGO en 2006.

1994

Mise en service du Tunnel sous la Manche

Mise en service du Tunnel sous la Manche. Le premier train de combiné emprunte le Tunnel le 27 juin 1994.

2000

Apparition de nouveaux opérateurs de transport combiné

Le début des années 2000 marque l’apparition d’opérateurs de transport combiné comme FROIDCOMBI, T3M, Rail-Link qui deviendra GREENMODAL, ainsi que de nouveaux terminaux et plateformes intermodales de transbordement.

2003

Première navette de l’autoroute ferroviaire alpine

En novembre, la première navette de l’autoroute ferroviaire alpine quitte le terminal d’Aiton (région de Chambéry), à destination d’Orbassano (banlieue de Turin). Cette ligne utilise de nouveaux wagons surbaissés et articulés permettant le transport de semi-remorques routières standards.

2004

La caisse mobile représente 98% du trafic terrestre

La caisse mobile représente 98% du trafic terrestre. C’est l’outil le plus performant au niveau de la charge et de la longueur utiles. C’est l’aboutissement de 70 ans d’utilisation de la technique du transport combiné.

2007

Ouverture de la plus longue autoroute ferroviaire européenne

Ouverture de la plus longue autoroute ferroviaire européenne, de Bettembourg (Luxembourg) à Perpignan.

2008

Le GNTC obtient la qualification de ``Candidat autorisé`` pour les opérateurs de combiné

Le GNTC obtient, pour les Opérateurs de Transport combiné, la qualification de « CANDIDAT AUTORISÉ » auprès de RFF (SNCF Réseau).

2012

Le GNTC obtient l’allongement des trains du combiné.

Le GNTC obtient, après une longue bataille de plus de cinq ans, l’allongement des trains du combiné.

La profession peut faire circuler des trains de 850 mètres sur les axes :
→ Paris/Marseille à 120 km/h,
→ Bettembourg/Perpignan à 100 km/h.

Mise en place au sein du GNTC d’une Commission Fluviale. Cette initiative répond à la demande de nos adhérents utilisant ce mode de transport pour répondre aux attentes des acteurs de la filière.

2017

Mise en place chez SNCF Réseau de la Plateforme de service (PSOTC)

Mise en place au sein de SNCF Réseau, à la demande du GNTC, d’une plateforme de service au bénéfice des opérateurs de transport combiné (PSOTC)